Catégories

Vendredi 1 novembre 2019 à Laval

Attelé, 2825m, A ABRIVARD

CARIOCA DE LOU se montre le plus fort

 

GRAND PRIX DE LA VILLE DE LAVAL

CARIOCA (DE LOU) DO BRASIL

En patron, la « brésilien », Carioca de Lou (Jag de Bellouet), remporte l’épreuve majeure de la réunion lavalloise. L’élève de Christian Germain succède à Blé du Gers au palmarès de cette course A.

 

Le ciel était bas. La pluie est tombée, presque sans discontinuité, vendredi à Laval. Et puis, au cœur de cette grisaille, le soleil. Des sourires aussi. À l’heure du Grand Prix de la Ville de Laval (Course A), le drapeau brésilien a flotté dans les tribunes mayennaises. Sur la piste, Carioca de Lou, vivement encouragé par quelques voix, a assuré le spectacle. « Je suis avec un ami brésilien, a raconté son éleveur et propriétaire, Christian Germain, après la course. Il est arrivé spécialement de Rio la semaine dernière. C’est lui qui a nommé le cheval « Carioca ». Il y a beaucoup de plaisir dans cette victoire, c’est super sympa. » Placé en tête dans le deuxième tournant par Alexandre Abrivard, le fils de Jag de Bellouet a imprimé le tempo à l’épreuve avant de repousser sûrement l’attaque finale de Ce Retour d’Oscar et de montrer son joli jeu de jambes. « Il a été fort, a reconnu le pilote lauréat. Le seul problème c’est qu’il n’aime pas l’hiver. On va essayer un coup ou deux en début de meeting mais si ça ne va pas, il sera arrêté. Après, avec la saison qu’il a réalisé (N.D.L.R. : près de 100 000 € en 2019), on ne peut rien lui reprocher. Tout va bien. » Et lorsque le soleil pointera à nouveau le bout de son nez, Carioca de Lou retrouvera la piste pour faire danser ses adversaires. Carioca do Brasil.

D’OU VIENT-IL ?

Élevé par Christian Germain, Carioca de Lou est le 5ème produit de Lola de Lou (129 196 €), gagnante à Enghien. Cette fille de Coktail Jet a également produit Selecao de Lou (327 310 €), Tania de Lou (123 470 €) ou encore Del Piero de Lou (87 400 €).

 

 
la joie du Brésilien DOMINGO gardien de la grande époque de Santos

Les commentaires sont fermés.